Ostéopathie Intrapelvienne

  -  Blog   -  Bien-être   -  Ostéopathie Intrapelvienne

Ostéopathie Intrapelvienne

 

Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet assez intime, mais qui je le pense mérite d’être mis en lumière.

 

Lors de ma première grossesse, vers 5-6 mois, je me suis mise à avoir des douleurs au niveau du coccyx. Ma sage-femme a l’époque m’a donné le contact d’une ostéopathe pratiquant des manoeuvres intra-pelviennes.

 

Elle m’a donné son contact sous le manteau car les pratiques internes (nécessitant un toucher vaginal et ou rectal) ne sont autorisées qu’aux médecins, sage-femmes et kinésithérapeutes dans le cadre de la rééducation du périnée.

 

J’y suis allée et très rapidement elle a pu rétablir la mobilité de mon coccyx en passant donc pas l’intérieur.

 

Le déroulement de la séance :

Cette ostéopathe a d’abord fait une séance tout à fait habituelle pour voir si on pouvait rétablir mon confort en externe (elle a au passage soulagé des pincements du nerf sciatique, des lombaires, a libéré mon diaphragme rendu moins mobile par un bébé très haut etc.)

 

Ensuite elle m’a proposé d’effectuer cette manoeuvre, en m’expliquant exactement comment ça allait se passer. J’ai accepté et j’ai essayé de me détendre au maximum en pensant à autre chose.

 

Le toucher vaginal s’est bien passé, et je dois dire qu’au bout de 6 mois de grossesse je m’y étais habituée (je tiens à préciser que même en cours de grossesse le toucher vaginal n’est pas obligatoire pour le suivi du bon déroulement de la grossesse, s’il n’y a aucun signe que le col s’ouvre par exemple). Le toucher rectal est lui plus gênant mais je suis allée faire une balade mentale à ce moment là.

 

Pendant la séance l’ostéopathe m’explique que mon utérus en grossissant appuie de plus en plus fortement sur le coccyx qui normalement est mobile et se laisse donc aisément pousser. Mais le mien était bloqué et fibrosé (peut-être à cause d’une grosse chute sur les fesses enfant) et la pression de l’utérus entrainait une douleur. Elle a pu rapidement régler le problème et j’ai tout de suite senti un soulagement.

 

Depuis j’ai rencontré plusieurs ostéopathes utilisant cette technique et je ne comprends pas pourquoi elle n’est plus enseignée ni autorisée car elle m’a clairement soulagée.

Et ensuite ?

J’y suis retournée ensuite pour préparer l’accouchement et libérer les tensions existants dans la zone pelvienne (mais aussi dans tout mon corps comme dans toute séance d’ostéopathie standard) et après l’accouchement (quelques mois plus tard) pour aider à tout remettre en place.

Pour qui ?

 

Je conseille cette pratique pour : 

  • des douleurs pelviennes ou dans le bas du dos pendant la grossesse
  • pour préparer l’accouchement
  • pour remettre tout en place après l’accouchement et avant la rééducation périnéale (aux Etats-Unis par exemple il est impensable de demander à une femme de faire de la rééducation si tous les « trigger points » (ou zones de tensions) ne sont pas libérés au préalable)
  • si la rééducation périnéale est difficile/lente ou s’il y a eu épisiotomie et autres traumatismes (si le périnée contracte de manière dissymétrique aussi)
  • si vous n’arrivez pas à tomber enceinte ou à garder l’embryon (un utérus un peu bloqué peut avoir du mal à garder l’oeuf par exemple)

 

Mais aussi en dehors du cadre de la grossesse : 

  • s’il y a des douleurs lors des rapports sexuels
  • s’il y a des douleurs pendant les règles ou en période prémenstruelle
  • s’il y a des douleurs de hanche (on peut accéder à l’intérieur de la hanche en interne) ou des tensions à l’ouverture des hanches.

 

Une vision holistique du corps et de la santé

 

Vous le savez peut-être déjà mais tout est relié dans le corps (notamment via les chaines musculaires ou les fascias mais pas seulement). Vous pouvez vous plaindre de douleurs cervicales parce que votre bassin est désaxé, ou de douleurs dentaires parce que votre dos est bloqué.

 

Bref la cause n’est pas toujours tout à côté du symptôme et je trouve qu’un bilan interne est nécessaire régulièrement en prévention de problèmes ici ou là. 

 

Bien sûr rien ne vous y oblige et tout soignant a le devoir de vous informer précisément et d’attendre votre consentement éclairé et libre pour pratiquer ce genre de manoeuvre.

N’hésitez pas à changer de soignant pour trouver la personne suffisamment professionnelle et empathique pour vous soigner.

 

Après une séance on peut se sentir fatigué (j’essaye toujours de prévoir 20 minutes de sieste ensuite).

Il faut aussi penser à bien s’hydrater pour aider le nettoyage à se faire (des infusions drainantes sont parfaites, et un peu de marche ou de yoga pour activer la circulation sanguine et la respiration).

Mais seulement des pratiques douces.

Si vous aviez le dos bloqué on conseille de ne pas faire de « sport » pendant 3 jours après la séance pour laisser le temps au corps de se familiariser avec sa nouvelle mobilité et ne pas tout recoincer directement. Ca serait dommage !

 

Sachez que votre mutuelle rembourse très certainement une ou plusieurs séances d’ostéopathie par an !

 

Alors n’hésitez plus à demander autour de vous des adresses (par respect pour mes thérapeutes je ne donnerai pas leur contact)

 

A bientôt et prenez soin de vous,

 

Marine

 

Post a Comment