En(quête) de périnée – 2. Anatomie/Physiologie

  -  Blog   -  Bien-être   -  En(quête) de périnée – 2. Anatomie/Physiologie

En(quête) de périnée – 2. Anatomie/Physiologie

Pour continuer avec mes histoires de périnée voilà un petit point d’anatomie et de physiologie :

 

Le périnée est un ensemble de muscles formant ce que l’on appelle le ‘plancher pelvien’, qui, comme le terme de “plancher” l’indique, sert à soutenir ce qu’il y a au dessus, donc à peu près tous les organes de la cavité abdominale (vessie, intestins, et pour la femme utérus). Les hommes aussi ont un périnée d’ailleurs ! 

 

Dans le périnée tout est une question d’équilibre entre tonicité et souplesse, entre retenue et lâcher-prise. En effet on le veut tonique pour garder l’équilibre, maintenir les organes, augmenter le plaisir sexuel, mais assez détendu et souple pour laisser passer selles, urines et bébé par les différentes voies de sorties qui le traversent (respectivement rectum et anus, urètre et sphincter et enfin vagin), et aussi pour favoriser l’orgasme.

 

Cependant le terme de “plancher” peut aussi porter à confusion puisqu’on l’imagine comme un muscle horizontal et plat, alors qu’il est en fait plutôt comme un ‘hamac’ qui s’attacherait aussi plus haut.

Si vous voulez en savoir plus sur son anatomie précise voici deux vidéos très intéressantes et claires :

 

 

Naturellement il fonctionne en binôme avec un autre muscle primordial et pourtant oublié lui aussi, le diaphragme.

Si vous regardez les animaux respirer vous remarquerez que lors de l’expiration leur anus se rétracte légèrement. Et bien c’est leur périnée qui remonte ! En effet un des muscles formant le périnée est le “releveur de l’anus” (quel joli nom) !

Normalement lorsque l’on inspire, le diaphragme descend activement pour augmenter le volume pulmonaire, créant une pression négative dans les poumons qui provoque un appel d’air à l’intérieur. Le diaphragme, en descendant, appuie (doucement) sur les organes de la cavité abdominale et ceux ci poussent vers l’avant et vers le bas, grâce à la détente des abdominaux et du périnée. C’est pour ça qu’on dit qu’il faut ‘respirer avec le ventre’.

A l’expiration, lorsque le diaphragme remonte passivement (c’est à dire sans contraction musculaire), l’air est expiré, le volume pulmonaire diminue et le périnée remonte avec lui comme un piston.

Ce mouvement de va et vient naturel maintient le périnée tonique et souple, permettant de soutenir les organes et resserrer les sphincters ou de laisser passer selon le besoin.

 
Maintenant vous savez ce qu’est le périnée ! A bientôt pour la suite de mon enquête !

Post a Comment